FANDOM


The LEGO Movie 2 bannière


L'univers de La Grande Aventure LEGO est de retour dans nos salles, cinq ans après le premier volet, avec toujours notre ouvrier banal, notre rebelle, notre homme chauve-souris, notre chaton-licorne, notre pirate et notre astronaute, au son de Everything Is Awesome / Tout est super génial. Ce deuxième volet a été retardé en faveur de films centrés sur Batman et Ninjago mais ceux-ci n'avaient pas rencontré autant que succès, même si personnellement je les avais appréciés.


Celui d'en haut Finn 1

Finn et son père, "Celui d'en haut", il y a cinq ans.

Le reproche que j'avais tout de même pu adresser à LEGO Batman, Le Film est que l'on ne voyait pas les interactions entre un enfant et les jouets LEGO, même s'il est à noter qu'au cours de la promotion de La Grande Aventure LEGO 2, Phil Lord et Chris Miller ont confirmé que les évènements vus dans le film LEGO Batman étaient bien liés à l'imaginaire de Finn, le petit garçon de La Grande Aventure LEGO qui avait fait de son père le grand méchant de son histoire, celui qui voulait krageliser l'univers, c'est-à-dire coller les briques LEGO afin que plus rien ne puisse être démonté. À la fin de ce film, nous avions donc laissé le père de Finn dans de meilleures dispositions puisque Finn pouvait descendre jouer à sa guise, mais ce que le jeune garçon n'avait pas anticipé, c'est que sa sœur Bianca, qui jouait toujours aux DUPLO, serait également acceptée.


The LEGO Movie 2-Emmet offre un cœur

Emmet fait une offre d'amitié.

Cinq ans plus tard, nous reprenons pour quelques instants l'histoire exactement où elle en était, avec la rencontre de nos héros ayant survécu au mardi des tacos avec des envahisseurs DUPLO déclarant qu'ils viennent pour tout détruire. Emmet, le spécial, souhaite immédiatement faire la paix et offre un cœur, mais tout ne se passe pas exactement comme prévu, et Bricksburg finit par être détruit. Une nouvelle société plus dure émerge, sous le nom d'Apocalypseburg, où chacun doit s'efforcer de ne montrer aucun signe de faiblesse pour survivre. Tous ? Peut-être pas. Emmet a su conserver son optimisme, ce qui agace prodigieusement sa très chère amie Lucy qui voudrait qu'il grandisse. Il lui montre sa vision de l'avenir, une jolie maison jaune, point de couleur isolé dans un désert de désolation, quand une attaque d'un nouveau genre se produit et, au terme de celle-ci, Lucy, Batman, Unikitty, Barbe d'Acier et Benny sont kidnappés par le général Mayhem.


The LEGO Movie 2-Rex sauve Emmet

Rex sauve Emmet d'un astéroïde.

Emmet échoue à rassembler autour de lui une mission de sauvetage et se résout à partir seul mais est proche de l'échec quand il est sauvé par Rex Dangervest (Rex Danger en version française, mais il manque tout de même un élément important du nom...), qui est une représentation des différents rôles de Chris Pratt, le doubleur d'Emmet : Star-Lord (Les Gardiens de la galaxie) pour le défenseur de la galaxie, Josh Farraday (Les Sept Mercenaires) pour le cow-boy et Owen Grady (Jurassic World) pour le dresseur de raptor, ainsi qu'à une rumeur persistante annonçant l'acteur dans le prochain Indiana Jones, pour l'archéologue. Le nouveau venu va se charger d'endurcir Emmet.


The LEGO Movie 2-Emmet dur

Emmet apprend à s'endurcir au contact de Rex.

Au même moment, les otages font la rencontre de la Reine Watevra Wa'Nabi (avec là aussi un changement discutable de nom en version française pour la Reine aux mille visages, puisqu'un prénom et d'un nom on passe ici à un surnom) qui tente de les séduire et a des idées particulières vis-à-vis de l'homme aux chauves-souris. Très vite, seule Lucy résiste, mais la carapace qu'elle s'est forgée au fil des ans semble tout de même se fissurer.

Qui d'un Emmet pas si tendre, d'une Lucy pas si dure, de leurs amis qui ont selon toute apparence subi un lavage de cerveau à l'aide d'une nouvelle chanson qui s'incruste dans la tête est dans le vrai ? Comment vont-ils survivre à une catastrophe longtemps redoutée ?


The LEGO Movie 2-Chris Pratt

Chris Pratt double deux personnages, Emmet et Rex.

Le film mêle à nouveau prises de vue réelles et animation en faux stop motion. Will Ferrell, qui jouait le père dans le premier volet, n'est présent à l'écran que pour des flashbacks mais on peut par contre l'entendre. A contrario, c'est cette fois-ci la mère qui est visible en la personne de Maya Rudolph. Le jeune Finn, Jadon Sand (15 ans environ), a bien grandi et est devenu adolescent. Sa petite sœur Bianca est interprétée par Brooklynn Prince (8 ans environ). Pour les doublages, que cela soit en version originale ou en version française, les personnages principaux retrouvent leur voix du premier film : Chris Pratt / Arnaud Ducret pour Emmet (et donc également pour Rex), Elizabeth Banks / Tal pour Lucy, Will Arnett / Philippe Valmont pour Batman, Alison Brie / Maeva Méline pour Unikitty (précisons que cela est différent pour la série télévisée où il s'agit de Tara Strong / Anaïs Delva), Nick Offerman / Franck Lorrain pour Barbe d'Acier et Charlie Day / Benoît DuPac pour Benny, auxquelles s'ajoutent Tiffany Haddish / Virginie Emane (dialogues) et Laura Nanou (chants) pour la reine et Stephanie Beatriz / Youna Noiret pour son général.


J'ai beaucoup apprécié de voir à nouveau des scènes en prises de vue réelles, encore plus quand elles sont troublantes car on ne sait pas trop où finit l'imaginaire des enfants et où commence la vie propre du jouet à la Toy Story dans la réalité. Cette frontière est en effet tellement infime que chacun peut au final penser comme il le souhaite. Dans le premier film, on voyait cela quand, dans le monde à 100% réel, Emmet bougeait seul par sa propre volonté à quelques centimètres du père de Finn dans une scène. J'ai retrouvé ce sentiment de ne plus savoir exactement ce qui est vraiment réel ou ce qui pourrait l'être, contre toute logique adulte.


The LEGO Movie 2-Apocalypseburg

L'imaginaire sombre de Finn.

La situation est encore plus complexe que la première fois, où l'imaginaire de Finn se heurtait uniquement à son père, alors que cette fois-ci, il est en prise avec différentes forces, son propre imaginaire qui devient sombre parce qu'il est adolescent, l'imaginaire joyeux de sa jeune sœur qui semble avoir refusé son offre de paix initiale et la réalité de leur mère qui ne veut plus entendre de disputes liées aux LEGO et en a certainement marre de marcher sur des briques disséminées dans toute la maison.


The LEGO Movie 2-Catchy Song

L'imaginaire gai de de Bianca.

Dans le cheminement des fans de LEGO, la situation personnelle de Finn se traduit par ce qu'on appelle le Dark Age, cet âge où on range tout parce qu'on pense avoir suffisamment grandi ou que nos proches l'ont décidé pour nous. Certains y reviennent plus tard, d'autres n'en ressortent jamais. Alors que l'intervention extérieure de son père s'était traduite par de la colle, celle de Bianca est synonyme de briques qui disparaissent à travers une porte mystérieuse qui mène à une chambre où tout n'est que couleurs vives, paillettes, stickers et figurines de différents formats, ce qui n'est pas foncièrement éloigné des créations les plus joyeuses de Finn quand il était petit, à savoir Unikitty, le pays des nuages perchés ou le camion de glace. Est-ce que j'oublie quelque chose ?


The LEGO Movie 2-Lucy échappe à Catchy Song

Lucy tente d'échapper au lavage de cerveau d'une chanson pop.

Ah oui ! La musique ! Finn avait imaginé Everything Is Awesome / Tout est super génial, une chanson pleine de gaité dont il était dur de se défaire. Dorénavant, seul Emmet l'écoute, dans une version remixée par Garfunkel and Oates, c'est-à-dire par les actrices Riki Lindhome (Poison Ivy dans LEGO Batman, Le Film) et Kate Micucci (Gueule d'Argile dans LEGO Batman, Le Film et Dr Fox dans la série Unikitty), les deux étant donc déjà liées à l'univers de La Grande Aventure LEGO. Mais une nouvelle chanson vient s'ajouter du côté de Bianca, une chanson qui pourrait bien provoquer des lavages de cerveau tellement elle va s'incruster dans ta, elle va s'incruster dans ta, elle va s'incruster dans ta tête, Catchy Song. Les chansons qui font partie intégrante de l'histoire sont traduites au cours du film, qui a parfois des airs de comédie musicale, surtout avec Batman qui pousse à nouveau la chansonnette, mais la star de la chanson est sans conteste la reine. Il n'y a pas de scène post générique, mais les crédits sont tout aussi beaux que ceux du premier film et la musique, cette fois-ci en version originale, est agréable, de sorte qu'il est inutile de se précipiter vers la sortie. La petite fille à côté de mon mari n'a pas cessé de danser sur son fauteuil et mon fils chantonnait entre nous deux.

The LEGO Movie 2-Unikitty Plushie

La peluche de Matthew Ashton dans les studios au cours du tournage du film.

J'ai eu l'immense plaisir de voir à l'écran dans ces scènes en prises de vue réelles "Unikitty Plushie", l'Unikitty en peluche du producteur exécutif très stylé Matthew Ashton, qui a son propre compte sur les réseaux sociaux (plus de 500 abonnés sur Instagram, presque 600 sur Twitter) et qui est le résultat d'une commande passée auprès d'une fabricante de peluches freelance australienne, Sarah Blakey également connue sous le nom de nazegoreng. Cette peluche est une merveille et elle ne peut faire que rêver ceux qui portent de l'intérêt au chat-licorne toujours mignon, même quand il devient rouge de colère. Brooklynn Prince et Jadon Sand ont même reçu lors de l'avant-première des peluches plus petites représentant respectivement Unikitty et Puppycorn.

Et que dire de tous ces petits personnages Fabuland, moi qui ai joué avec eux quand j'étais petite avec un plaisir infini et qui les aime toujours autant !

The LEGO Movie 2-Bruce Willis

Lucy fait une drôle de rencontre dans les conduits d'aération.

Le film foisonne une nouvelle fois de références culturelles. Nous avons déjà quatre nouvelles personnalités déclinées en minifigurine : la joueuse de basket-ball Sheryl Swoopes (qui prend donc le relais, avec Gary Payton, de Shaquille O'Neal vu dans le premier film), l'acteur Bruce Willis, la scientifique Marie Curie (que mon fils a loupée, alors même qu'ils venaient d'en parler en classe !) et la juge de la cour suprême des États-Unis Ruth Bader Ginsburg, cette dernière ayant particulièrement fait grincer des dents sur les réseaux sociaux pour la politisation malvenue dans cet univers enfantin. On peut également ajouter les références dans la chanson Gotham City Guys aux différents interprètes de Batman, Christian Bale, Michael Keaton, Ben Affleck, George Clooney, Val Kilmer et Adam West, alors que précédemment LEGO Batman avait déjà évoqué les différents films et série correspondants. Pour les autres références, signalons qu'Emmet avait donné durant la promotion des conseils cinématographiques et il s'agissait déjà d'une bonne piste pour repérer des personnages (même s'ils nous en manquent certains, dont nous ne sommes donc actuellement pas sûrs de la présence). Certains univers déjà déclinés en LEGO ont un rôle de premier ordre dans l'histoire d'un personnage, à tel point qu'il paraît difficile de les citer dans cette critique sans dévoiler trop de l'intrigue non dévoilée par les bandes-annonces.


Au niveau des personnages, on regrettera que certains personnages dits principaux ne soient finalement que des figurants améliorés mais en si peu de temps (le film a une durée assez courte et aurait peut-être ainsi gagné à être légèrement plus long), il était difficile de s'y intéresser de plus près...


The LEGO Movie 2 BA 1-Emmet évaluation

Un exemple d'image localisée en français

La VF m'a paru globalement satisfaisante (sauf les changements de noms inutiles déjà signalés plus haut), même si comme en 2014 j'ai été choquée du passage entre les bandes-annonces initiales et la bande-annonce finale avec Arnaud Ducret et Tal qui faisait moins naturelle. J'avais peur d'être déçue mais pour le film intégral, leur travail est finalement encore une fois tout à fait correct, tout comme les autres doubleurs. J'ai juste eu du mal avec Wonder Woman dont l'accent était difficilement justifiable. J'étais également ravie de la localisation des images, avec une traduction incrustée des écrans du général Mayhem et de la présentation de Rex, même s'il est dommage de se dire qu'on ne les reverra pas à la maison puisque ce sont généralement les images originales qui sont présentes dans les DVD.


The LEGO Movie 2-Woo Hoo!

Le clip de la chanson Super Cool, à retrouver sur la page du film mais qui contient quelques spoilers.

En conclusion, j'ai donc une nouvelle fois apprécié le film et je ne demande pas mieux que d'emmener mon fils le revoir à nouveau dans quelques jours. À vous de voir et de juger si vous le trouverez comme dans la chanson des crédits "Unbelievable, super cool, outrageous and amazing, phenomenal, fantastic, so incredible, woo-hoo!" ou bien comme dans la chanson interprétée par les doubleurs au moment fatidique "Everything's Not Awesome". Ce que j'ai finalement le moins apprécié, c'est celui qui sur Instagram n'a pas pu s'empêcher de dévoiler une image personnelle en racontant trop sur un personnage, et c'est pour cela qu'une nouvelle fois dans les commentaires ou sur les pages des personnages, merci de patienter quelques jours pour certains ajouts.


Découvrez ou redécouvrez la bande-annonce...

La Grande Aventure LEGO 2 - Bande Annonce Officielle (VF) - Arnaud Ducret TAL

La Grande Aventure LEGO 2 - Bande Annonce Officielle (VF) - Arnaud Ducret TAL

et quelques musiques...