FANDOM


The LEGO Ninjago Movie bannière


Série TLNM Jay Walker

Une dernière photo et hop, en route pour le cinéma !

Cheveux ondulés qu'il ne veut plus couper depuis que je lui ai fait remarquer sa ressemblance avec le Jay du film, pull bleu et foulard autour du cou, mon fils de neuf ans était prêt dimanche 8 octobre pour se rendre à la petite avant-première locale de LEGO Ninjago, Le Film. Outre cet accoutrement, il s'était bien préparé ces dernières semaines en dissertant sur certains points de la série, par exemple « Maman, j'ai vu qu'ils étaient au lycée dans le film, mais dans la série, est-ce qu'ils travaillent ? », et était surtout au top niveau musique puisqu'il avait écouté matin, midi et soir la bande originale. L'univers de Ninjago lui est familier depuis Noël 2012 où, à l'âge de quatre ans, il a reçu en cadeau l'ensemble 9441 La moto de Kai et a déclaré l'air furieux « Pourquoi je reçois du Ninjago ? Moi j'aime pas Ninjago ! », nous l'avons donc initié rapidement à la série télévisée, les ninjas sont devenus ses compagnons de jeu et il a bientôt déclaré « Pourquoi je n'ai pas plus de Ninjago ? Moi j'aime Ninjago ! », très crédible avec son écharpe nouée autour de la taille pour en faire une ceinture de kimono. Bien que Jmini connaisse certainement moins bien l'univers de Ninjago parce qu'il n'a pas forcément vu tous les épisodes et webisodes contrairement à nous, il paraissait en tout cas aussi impatient que nous d'aller au cinéma comme il avait particulièrement apprécié les deux autres films LEGO précédemment sortis au cinéma, La Grande Aventure LEGO en 2014 et LEGO Batman, Le Film plus tôt cette année. Pas besoin d'être medium pour parier que notre avis sur le film ne puisse pas être foncièrement négatif, mais que vous voulez-vous, quand on apprécie LEGO depuis tant d'années, qu'on apprécie l'univers de Ninjago en particulier et qu'un budget limité fait que nous sélectionnons fortement en amont les films, nous sommes déjà dans un état d'esprit positif.



The LEGO Ninjago Movie Poster 1

Le centrage sur Lloyd, ses deux facettes et la recherche de la pièce intérieure, tout est indiqué sur le premier poster

LEGO Ninjago, Le Film n'est pas uniquement le troisième film à sortir au cinéma, c'est un univers déjà riche développé par le groupe LEGO depuis 2011, avec plus de 200 ensembles et plus de 1700 minutes d'épisodes existants, Contrairement à La Grande Aventure LEGO qui mêlait différents univers licenciés à un nouvel univers maison et LEGO Batman, Le Film qui s'ancrait dans l'univers DC Comics où débarquaient quelques méchants d'autres licences, seul l'univers Ninjago est cette fois-ci décliné : un univers où des ninjas pratiquent un art martial nommé Spinjitzu, sont dotés de pouvoirs élémentaires et utilisent souvent des véhicules futuristes. Qui dit changement de média dit généralement changement de continuité. Ainsi, nous avons un relooking total de nos héros avec un changement de casting et une modification de leur histoire. Le film se centre sur l'histoire de Lloyd et la formation de l'équipe n'y est donc pas abordée, il paraissait difficile que tout soit dévoilé dans un film de 141 minutes alors qu'il y a déjà tant de détails que nous ne connaissons même pas sur nos ninjas de la série.



The LEGO Ninjago Movie BA-Bus scolaire

Dans le bus, Lloyd n'est jamais à l'étroit...

Nos six ninjas ont rajeuni : le film débute pour les seize ans de Lloyd, victime de harcèlement dans la vie de tous les jours parce qu'il est le fils de celui qui n'a de cesse d'attaquer la ville. Pourtant, il est le leader de la force ninja secrète qui n'a de cesse de contrecarrer les plans de l'infâme Garmadon. Les ninjas ne sont pas assez entraînés d'après leur maître, Wu, qui pense qu'ils font trop confiance à leurs robots, alors qu'ils ont des pouvoirs encore enfouis en eux : l'eau pour Nya, le feu pour Kai, la foudre pour Jay, la terre pour Cole, la glace pour Zane et, à sa grande déception puisqu'il ne reçoit aucune explication, le « vert » pour Lloyd.


The LEGO Ninjago Movie BA-Attaque du dragon

La même riposte, attaque après attaque...

Les ninjas se sentent effectivement bien confiants dans leurs robots : quelle que soit la nature de l'attaque du jour de Garmadon, leur stratégie de défense est toujours strictement identique. Pourtant, un jour, le nouveau robot de Garmadon résiste à celui du ninja vert. En mauvaise posture, ce dernier décide de voler à Wu l'arme ultime.


The LEGO Ninjago Movie BA-Miaouthra

Un chat, une loupiotte qui bouge, devinez la suite de l'histoire...

Il l'essaie sur Garmadon mais ne réussit qu'à faire abattre une nouvelle menace sur Ninjago, un chat géant, qui provoque également la destruction des robots de ses camarades. Excédé par les mauvais traitements répétés de ses concitoyens et les quolibets du seigneur de la guerre, il ne peut plus se contenir face à son ennemi et lui révèle qu'il est son fils. S'ensuit alors une quête pour l'arme ultime ultime capable de sauver Ninjago, où Garmadon s'invite pour mettre au clair la phrase de Lloyd : « Je voudrais que tu ne sois pas mon père ! » Par contre, Maître Wu, à la tête du groupe dans la jungle, disparaît après une chute.


Les ninjas sauront-ils mieux écouter ses conseils en son absence ? Arriveront-ils à rester dans le droit chemin et à trouver leur pièce intérieure ? La relation entre Garmadon et Lloyd pourra-t-elle évoluer ? Lloyd est-il le seul de son foyer à avoir un secret ? Vont-ils vraiment oser faire du mal au chat ? Les bandes-annonces en ont suffisamment dit, même si certains événements ne se produisent pas exactement de la même manière (on peut notamment dire que ce qui était présenté comme des flashbacks étaient parfois des « Et si ? »), donc je ne vais pas plus en en rajouter, si ce n'est qu'il s'agit évidemment d'une quête mystique pour débloquer les pouvoirs des ninjas et que Lloyd en est la clé.

Les ninjas bénéficient pour le film d'un relooking total. Il faut dire que la plupart d'entre eux utilisaient à l'origine des chevelures existant déjà auparavant : celle d'Anakin Skywalker (Star Wars) pour Lloyd, celle du skateur (Minifigures) pour Cole, celle de Mutt Williams (Indiana Jones) pour Jay, celle de Claw-Dette (Agents) pour Nya et celle de Vincent Crabbe (Harry Potter) pour Zane, au final seul Kai avait une chevelure sur mesure. En plus, les membres masculins de l'équipe des ninjas, qui étaient au nombre de quatre avant de passer à cinq, étaient reconnaissables une fois masqués uniquement grâce à leur sourcils, tandis que la sixième et unique fille, tout d'abord sœur et petite amie avant de passer à samouraï puis ninja, a souvent utilisé une tête créée pour les minifigurines anonymes de thèmes tels City. Pour le film, chacun d'entre eux est maintenant doté d'une chevelure propre et d'un visage avec une nouvelle caractéristique physique moins focalisée sur les sourcils permettant de les distinguer même masqués, avec un nouveau masque en deux parties. Comme précédemment avec le film LEGO Batman, le thème introduit différents moules de chevelures qui seront certainement utilisés plus largement dans les autres thèmes par la suite. Différents courants actuels de mode capillaire sont suivis, toujours des cheveux très sculptés au gel pour Kai, une chevelure encore plus courte pour Zane qui devient presque rasé sur l'arrière, des cheveux bouclés pour Jay (ma coiffeuse dit que c'est très à la mode actuellement et qu'elle a fait à sa grande surprise des permanentes à des jeunes hommes de son entourage récemment) et un chignon pour homme pour Cole (notons que le groupe LEGO n'est pas le seul groupe de jouet à avoir osé, puisque Mattel aussi s'est lancé cette année dans un audacieux chignon pour Ken).
Jay ZX nouvelle coiffure-La métamorphose de Jay

Les précédents essais capillaires de Jay dans la série

Le changement qui m'a le plus interpellé est la coiffure de Jay, déjà parce que vous l'aurez compris, mon fils a les cheveux légèrement bouclés naturellement mais également parce que cela m'a fait inévitablement penser à l'épisode La métamorphose de Jay où il se fait beau pour Nya. Là, il s'est fait beau pour nous, mais quand vous en serez à la scène du temple, regardez attentivement comme le danger imminent rapproche...



Jackie Chan équipe

Jackie Chan explique la réalisation des cascades dans une vidéo

Au niveau du casting original et entièrement renouvelé, le nom de Jackie Chan a été dévoilé dès juin 2016. Mais finalement, il double non seulement Wu mais également joue M. Liu et a participé avec son équipe à la réalisation des cascades. Il a participé activement à la promotion du film avec de courtes vidéos. N'ayant pas vu le film en version originale, je n'ai pas d'autre avis sur ce casting, si ce n'est que dès que j'en aurai l'occasion je compte bien essayer même si je suis plus à l'aise avec la compréhension de l'anglais écrit. Il a fallu attendre le 15 septembre 2017 pour connaître un nom du casting français en la personne du judoka Teddy Riner.
Teddy Riner Cole

Sérieusement ? Une photo avec une minifigurine montée à l'envers pour faire la promotion du film associé ? Y a personne qui a songé à vérifier avant de diffuser ce cliché ?

Heureusement, ce sera finalement la seule surprise du casting français puisqu'en fait pour nous, la quasi totalité des doubleurs des ninjas reprennent leur rôle : Thibaut Delmotte pour Lloyd (même si une rumeur tenace annonçait depuis plusieurs mois Rayane Bensetti), Alessandro Bevilacqua pour Jay, Aurélien Ringelheim pour Kai, Marie-Line Landerwyn pour Nya et Jean-Michel Vovk pour Zane. Dans les premières minutes du film, au fur et à mesure que j'ai entendu leurs voix bien connues et qui leur correspondent si bien, je n'ai pu m'empêcher de sourire. Le tableau aurait été parfait avec Marc Weiss pour Cole, malheureusement remplacé par Teddy Riner qui n'est clairement pas prêt à tenter la médaille d'or du doublage, sa performance étant plus que passable alors qu'il double un personnage principal, qui n'a certes pas beaucoup de lignes, mais un personnage principal tout de même. Si la mode du doublage par des célébrités en général pouvait s'arrêter, cela serait vraiment super, mais là entre Antoine Griezmann pour Superman et Blaise Matuidi pour Flash dans le film LEGO Batman et Teddy Riner pour Cole dans le film LEGO Ninjago, on peut assurément dire à Warner Bros qu'il faudrait rayer de leur liste les sportifs parce qu'ils ne sont absolument pas crédibles. Scoop : c'est une meilleure surprise pour les fans de la série d'avoir les vrais doubleurs.



The LEGO Ninjago Movie Found My Place Hi-Ya

Found My Place : une chanson pop, des sonorités asiatiques, des bruits de kung-fu... Serait-ce du N-POP ?

Outre Teddy Riner, la surprise au niveau de la version française du film a été annoncée tardivement le 5 octobre 2017 par Amir, ex-candidat du télécrochet The Voice (ne regardant pas de téléréalité, j'ai dû chercher qui était ce chanteur...) avec Higher, la « chanson officielle française du film ». Et là, devant mon écran d'ordinateur, j'ai craqué. Cela faisait des jours que nous écoutions la bande originale absolument parfaite, aussi bien les instrumentaux de Mark Mothersbaugh qui avait déjà travaillé sur la bande originale de La Grande Aventure LEGO (ma préférée étant probablement The Lady Iron Dragon) que les très courtes reprises à la flûte de Greg Patillo (It's the Hard Knock Life de la comédie musicale Annie et The Power du groupe Snap) et les cinq chansons Heroes, Operation New Me, It's Garmadon, Found My Place et Dance Of Doom. Étant quasiment sûre que cette chanson française devait être prévue pour le générique de fin et que, d'après ses paroles, Found My Place, produite par Oh, Hush! et interprétée par Jeff Lewis comme Friends are Family la chanson des crédits du film LEGO Batman, était la chanson du générique de fin de la version originale, je n'ai pas compris pourquoi elle serait remplacée : traduite, éventuellement, et interprétée par un chanteur de style proche (après tout, Justin Timberlake remplacé par Matt Pokora dans la version française de Trolls, ça ne m'a pas foncièrement déplu), mais remplacée ?? Found My Place est totalement en raccord avec le film, une chanson pop, avec des sonorités asiatiques, des bruits de kung-fu (et même une référence à Bruce Lee), je ne pouvais pas l'imaginer remplacée par cette chanson française sans être française (puisque le refrain est en anglais, tout comme le titre) qui n'a aucune de ces qualités, c'en était vraiment trop pour moi, et j'ai piqué je dois l'avouer une petite crise samedi soir.
Vignette Ninjago Movie 27

Mon fils et moi quand nous écoutons les premières notes de notre chanson favorite du moment

Finalement, à la fin du film, sur fond d'instructions LEGO bleues, Found My Place a débuté et aussitôt mon fils s'est blotti contre moi et s'est mis à chantonner le sourire aux lèvres, c'est que je lui avais fait peur à lui aussi. Il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir chantonné : au début du film, quand la sonnerie du portable de Lloyd a retenti, un enfant s'est mis derrière moi à chanter The Weekend Whip, la chanson du générique de la série par The Fold, qui en a enregistré un énième remix spécialement pour le film.


Le film était vraiment pour les enfants tout en étant distrayant pour les adultes. Les enfants étaient nombreux dans la petite salle et ils sont restés jusqu'à la toute dernière inscription sur l'écran, même quand ils n'étaient pas accompagnés d'adultes, et je pense que cela doit être signalé parce que cela faisait très longtemps que nous n'avions pas été seuls à rester dans la salle pour regarder le générique de fin. J'étais par exemple très déçue pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 que les spectateurs venus voir le film suivant soient rentrés en nous empêchant de profiter calmement des scènes bonus. Mais là, tout le monde est resté, le public était au rendez-vous du début à la fin.



The LEGO Ninjago Movie Jake M. Liu 1

M. Liu accueille un enfant dans sa boutique

Le scénario est certainement convenu. En même temps, quand nous sommes face à un enfant mis de côté par ses pairs, nous ne pouvons parfois réagir que comme M. Liu et lui raconter une histoire pour lui montrer que sa force intérieure pourra un jour arranger la situation. Peut-être que ce message du film qui est de trouver sa place dans la société aurait été moins critiqué si on avait mieux connu la situation du jeune enfant qui rentre dans la boutique de M. Liu, par exemple un père qu'il ne connaît pas et qui est un criminel : tout ce qu'on sait, c'est qu'il ne joue pas avec les autres, son nom est même finalement inconnu, jamais prononcé, non inscrit dans les crédits, alors qu'il avait été dit (notamment par son agence) qu'il s'appellerait Jake. En cet instant, je souhaite vivement que sa situation nous soit explicitée plus clairement dans les mois qui viennent. En tout cas, par les temps qui courent et où trop d'enfants vivent le désarroi entre familles éclatées et harcèlement scolaire, il faudrait plutôt que nous mettions notre ego de fan adulte de LEGO qui trouve ce scénario trop simple et soutenir la moindre initiative qui vise à redonner aux enfants la foi en un avenir meilleur. Comme La Grande Aventure LEGO où vie réelle et jouet se mélangeaient joyeusement, le film Ninjago entremêle les deux univers, bien que cela soit à un niveau différent, et personnellement c'est ce que j'attendais de voir. Alors que dans le premier film, les interdictions du père de Finn dans la vie réelle se traduisent au niveau des jouets par la mise en place d'un tyran à Bricksburg et à l'émergence d'un élu destiné à contrecarrer ses plans, dans ce film l'histoire de M. Liu racontée à l'enfant à partir de son jouet abîmé doit prendre forme dans la vie réelle afin tout s'améliore.
Vignette Ninjago Movie 28

12 680 043 briques, trop peu pour un AFOL ?

Et donc, même si techniquement ce film a pu paraître à d'autres spectateurs moins réussi parce que certains décors ne sont pas entièrement en briques ou bien parce que les personnages réalisent un plus grand nombre de mouvements qui devraient leur être impossibles, tout ceci me paraît accessoire et il me paraît plus proche de l'essence de La Grande Aventure LEGO que ne l'était LEGO Batman. En ce sens il me paraît donc plus réussi (et pourtant j'ai aimé LEGO Batman également) : les scènes en prises de vues réelles permettent d'adresser plus clairement un message aux enfants.



The LEGO Ninjago Movie BA-Bouton

Le général n° 2 vient de recevoir une promotion qu'il va bientôt regretter !

En tant qu'amatrice de la la série Ninjago, j'ajouterai que j'ai apprécié le clin d'œil sur Garmadon qui éjecte ses anciens généraux n° 1 par le cratère du volcan, comme ce qu'il avait pu faire dans la série avec les serpents éjectés du bateau QG des ninjas, à part qu'ici, nous avons un aperçu concret des conséquences des actes de Garmadon. D'autre part, l'histoire de Lloyd apparaît au final plus claire que dans la série, où la différence d'âge trop importante entre deux parents aux cheveux gris et un très jeune enfant en début de série m'a longtemps questionné.



Même si je ne vais apparemment pas dans le même sens que d'autres critiques, je vous encourage personnellement à voir et revoir ce film en famille, après vous êtes renseigné éventuellement sur la série. Vous pouvez par exemple dès à présent trouver l'épisode pilote et les six premières saisons sur Netflix, trouver le coffret de la septième saison qui sort ces jours en magasin, regarder la série diffusée actuellement sur France 4 ou Cartoon Network et explorer le musée du mini site Ninjago. En ce qui concerne les ensembles et produits dérivés qui en sont issus, je vous conseille par ailleurs la lecture des billets de Dark Yada : sa revue de l'ensemble 70618 Le QG des ninjas ainsi que son billet général. Enfin, je remercie tous les membres réguliers ainsi que les personnes de passage pour leur implication ces derniers mois sur les pages liées au thème Ninjago.


Retrouvez la bande-annonce de LEGO Ninjago, Le Film...

LEGO NINJAGO, Le Film - Bande Annonce Officielle 2 (VF)

LEGO NINJAGO, Le Film - Bande Annonce Officielle 2 (VF)

mais également, j'enfonce le clou, la chanson Found My Place. Je vous propose ici la version sans le clip, puisque ce dernier comporte quelques images inédites dans les bandes-annonces et autres clips étendus. Vous pourrez néanmoins retrouver la version avec le clip ainsi que la fameuse chanson officielle française dans les vidéos présentes sur la page du film.

Lego Ninjago - Found My Place - Oh, Hush! feat

Lego Ninjago - Found My Place - Oh, Hush! feat. Jeff Lewis (official video)

et pour finir, je vous invite à consulter le test de personnalité que FANDOM nous a permis de réaliser en cliquant sur l'image suivante :

Ninjago quiz FR
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .